L’INDUSTRIE DU VÊTEMENT

Notre firme vous assurera :

  • la définition du groupe des producteurs qui correspondent à vos besoins,
  • le choix des meilleurs producteurs,
  • l’organisation des rendez-vous avec des fournisseurs potentiels,
  • les services d’un interprète et d’un guide,
  • les services de traduction,
  • la réservation des billets d’avion et de train ainsi que du logement à un hôtel,
  • la location de voiture.

Ci-dessous nous présentons nos analyses exemplaires concernant l’industrie du vêtement. Elles décrivent la situation dans le monde et en Pologne. Nous encourageons aussi à vous familiariser avec l’offre spécialement adaptée aux clients de l’industrie du vêtement.

L’industrie du vêtement dans le monde

La valeur du marché global de vêtements en 2012 a été estimée à 1,7 milliards USD. Bien que l’incertitude dans l’industrie ait augmenté, on a observé la croissance du marché de 6 %. Les achats des vêtements ont toujours un caractère subjectif en comparison avec d’autres biens d’usage quotidien, c’est pourquoi cette branche est très susceptible de chocs. Le marché a fait preuve de la reprise après la crise de 2008/2009 principalement grâce à la participation des pays émergents et en développement – cela a en même temps montré la stagnation en cas des participants frontaux du marché de vêtements. En général, en 2012 on a distingué 3 force majeures qui stimulaient le marché de vêtements : la croissance économique significante dans les pays en développement, l’amélioration significante aux États-Unis après la crise de 2008 et le ralentissement remarquable à l’Europe de l’Ouest.

La valeur du marché du vêtement pendant les années 2007-2012; 3 forces majeures qui influencent le marché du vêtement; industrie du vêtement

La valeur de la vente sur le marché de vêtements augemente distinctement après la crise financière. C’est principalement grâce aux marchés émenrgents où les marques connues deviennent de plus en plus populaires en remplaçant les produits sans marque. S’il s’agit de la vente quantitative de la branche vestiaire, depuis 2011 on observe la stagnation. C’est expliqué par l’interêt pour les produits de marque à l’Europe de l’Ouest et à l’Amérique du Nord qui résulte à la quantité plus petite des achats des produits meilleurs et plus chers.

Les changements de valeur et de quantité sur le marché du vêtement pendant les années 2008-2012; industrie du vêtement

Le prix moyen le plus élevé pour une unité est à l’Europe de l’Ouest en même temps que le plus baissé à l’Asie Pacifique. Dans le région de l’Europe de l’Ouest les prix sont rélativement fixes comme un résultat des conditions économiques désavantageuses pendant les années dérnières et du développement de la concurrence qui résultent aux rabais plus grands et aux promotions. L’augmentation des prix la plus forte en 2007-2012 a été observée en Amérique Latine. La croissance similaire a été observé en Europe de l’Est qui est probablement causé par l’augmentation de la demande et l’enrichessement rélatif de la société. Les prix de la laine ont baissé en 2012 du niveau le plus grand de l’année précédente – cela a diminué la pression des producteurs pour atteindre le seuil de rentabilité. Pendant la même période on a aussi observé l’accroissement des frais du travail et de la production qui les ont emportés sur les prix baissants qui a causé l’augementation (la plus grande ou la plus petite) des prix des produits vestiaires dans toutes les régions en 2011-2012.

Le prix moyen pour une unité en 2007/2012; La croissance moyenne du prix pour une unité en 2007/2012; industrie du vêtement

D’autres tendances sur le marché mondial de vêtements sont :

  • La vente en ligne gagne la significance et se développe bon train. Pendant les années 2007-2012 dans ce canal on a observé la plus grande croissance de la vente. Dans la branche vestiaire la m-commerce (la commerce par les appareils mobils) et s-commerce (la commerce soutenue par les médias sociaux et les conseils des amis) deviennent de plus en plus populaires.
  • En conséquence de l’augmentation de la vente en ligne les spécialistes de la branche de vêtements investissent de plus en plus dans un décor de magasins pour améliorer l’image de leurs filiales car il apparaît que ce facteur est de plus en plus important s’il s’agit du choix de l’endroit de l’achat des produits vestiaires.
  • Malgré le ralentissement sur le marché chinois de vêtements l’Asie Pacifique rest le plus grand marché régional de la branche vestiaire.
  • La significance de l’Europe de l’Ouest dans le marché global de vêtements diminuera dans les années prochaines en conséquence de la forte position de l’Asie Pacifique. On prévoit que cette région est responsable de 70 % de croissance de la vente pendant les années 2012-2017.

L’industrie du vêtement en Pologne

Le marché polonais de vêtements est un des plus attractifs et grands en Europe céntrale et orientale. Les estimations les plus nouvelles de sa valeur montent qu’il vaut environ 23,6 milliards PLN et sa valeur systémathiquement augmente pendant les années dernières même bien que l’Europe souffre du ralentissement de l’économie et la tendance à économiser y liée.

industrie-vetement-pologne-1-marketing-exportation

Le problèmes économiques auquels on a eu affaire en 2009 ont fortement influencé la dynamique de la croissance. Mais contre à ce qu’on avait prevu, la consumption n’a pas été totalement freinée que confirment les résultats d’un recherche fait aux besoins du rapport de la firme PMR intitulé “La commerce de détail des vêtements et des chaussures en Pologne 2010. L’analyse du marché et les prognoses du développement pour les années 2010-2012”. Selon les déclarations des répresentatifs des réseaux de vêtements et chaussures, presque une moitié d’eux a observé l’augmentation de la vente et les revenus de 40 % suivants sont restés au même niveau. De plus, la croissance de la vente a été observé en cas des supermarchés et de la vent en ligne. Le segment qui a contribué le plus au freinement du dynamisme de la croissance ont été les magasins individuels de vêtements. Encore en 2012 la firme PMR a estimé la croissance du marché de 2,5 % jusqu’à 27,7 milliards PLN et pour 2013 elle a prognosé l’augmentation suivante de 3,6 % jusqu’au niveau de 28,7 milliards PLN.

En 2011 le prix du coton a augmenté ainsi que le taux de TVA. Le fait que les produits sont devenus plus chers n’a pas diminué la demande mais a orienté l’attence des Polonais aux marques moins chères et a popularisé les promotions et les soldes. Le pouvoir d’achat chute à cause de l’augmentation très lente de la rémunération, alors les distributeurs peuvent rencontrer des problèmes avec la vente des marchandises en dehors des periodes des soldes (le phénomène des promotions durables est perceptible dans plusieurs cas).

On obsèrve aussi l’interêt croissant pour acheter des vêtements dans les magaisns en ligne qui détermine les firmes vestimentaires à organiser tels canaux de distribution. La commerce par Internet gagne de plus en plus enthousiastes dans notre pays dans lequel 63 % de citoyens ont l’accès au réseau. Environ 66 % d’eux se servent des services des magasins en ligne dans le même temps que dans les pays developpés cet indice fait 90 % qui signifie le grand potential de la Pologne comme le marché insaturé. Maintenant la part du canal de distribution en ligne fait un peu plus que 4 % mais se caractérise par la haute dynamique (selon les experts elle surpassera le niveau de 5 % en 2016). Quand même certains élements de vêtements, surtout ceux qui nécessitent l’ajustement précis comme les pantalons ou le costume, sont toujours rarement achetés en ligne. La tendance similaire caractérise aussi les vêtements plus chers p.ex. les vestes d’hiver. L’achat des chaussures antérieurement essayées dans un magasin classique devient populaire.

Quand même les réseaux de commerce restent les endroits de l’achat les plus populaires. On y peut trouver les vêtements de la bonne qualité et au prix attractifs pour toutes les occasions. De nouveaux marques qui entrent le marché baissent des prix en vue de gagner la plus grande part du marché. Les Polonais ne font pas preuve de l’attachement fort à une marque concrète, alors telle stratégie peut réussir. Moyennement ils dépensent aux vêtements environ 600 PLN par an.

En 2011 on a observé la première chute du nombre de magasins vestiaires de réseau, surtout des marques moins connues, mais les firmes les plus grandes ont aussi liquidé leurs filiales les moins rentables. D’autre côté, le développement dynamique a été observé au segment des maxidiscomptes dont le nombre a augmenté par 20 %, en même temps que les magasins de vêtements de jeuneusse et de vêtements élégants d’homme ont observé les chutes du niveau similaire. Toujours beaucoup de Polonais (environ 1/5) préfèrent l’achat des vêtements au bazar, bien que cette tendance lentement mais progressivement change de face.

Le recherche du comportement des consommateurs montre que les Polonais sont de moins en moins intéressés à la mode et en achetant les vêtements ils s’orientent vers la fonctionalité de l’achat – ils préfèrent les vêtements qui ont le bon air indépendamment de la saison ou des tendances actuelles dans la branche. En temps de la crise ils choisissent souvent les vêtementss des marques bien connues qu’ils associent avec la bonne rélation prix/qualité. C’est confirmé par les opinions positives des plus grands entreprises concernant la situation sur le marché.
Le marché de vêtements est très divisé – huit les plus grandes marques sont responsables à environ 1/3 de vente. Le reste échoit en partage aux firmes plus petites et aux produits sans marque. Parmi tous les vêtements achetés en Pologne 59 % sont les vêtements de femme. La plus grande dynamique dans cette categorie est dénotée par les jeans bon marché qu’en 2011 on a vendus 7,8 % de plus que pendant l’année antécédente. En cas des vêtements d’homme le leader en cette statistique sont les chemises – 3,7 %.
Dans le secteur de vêtements un grand rôle est joué par les articles de l’étranger. Depuis 2009 notre pays a la balance commerciale négative dans la categorie des vêtements et accessoires vestiaires.

On peut observer la baisse légère de la valeur des biens importés pendant la crise en 2009 mais les années prochaines ont rapporté l’amélioration de cette situation. La dynamique annuelle da la croissance de la valeur des produits importés attire l’attention – en 2011 sa niveau a été 19,8 % pour les vêtemets et les accessoires et 22,3 % en cas des chaussures. La plus grande augmentation a été observée en 2010 en cas de l’importation des chaussures où les chiffres ont accru par 131,4 % en rélation avec l’année antécédente. En 2011 l’importation a été au niveau de 5,6 milliards USD. Plus que 40 % de cela a concerné les produits fabriqués en Chine, la production pour les marques de l’Ouest très connues incluse.

industrie-vetement-pologne-2-marketing-exportation

Présentez-nous vos entreprise et besoins d’exportation

6 + 2 = ?